Livres d’enfants pour….adultes !

Comment la littérature d’enfance peut aider à apprendre une langue étrangère à l’âge adulte

Il y a plein de trucs qui nous permettent d’apprendre une langue étrangère et ça change selon la langue et le niveau que l’on a. Aujourd’hui je vous parle d’une méthode peut-être un peu bizarre mais que moi personnellement, je trouve tout à fait génial !

Pourquoi pas ne pas se rapprocher des livres pour enfants ? Comment peuvent-ils aider ?

Tout simplement, face à une langue étrangère, on est tous comme un enfant apprenant à parler. On commence par des sons, puis des mots, il arrive après qu’on les prononce toujours de façon erronée ou qu’on fasse des erreurs de grammaire. C’est tout à fait normal. La chose la plus importante, c’est d’accepter cette phase dans l’apprentissage (qui peut durer quelque temps) et de ne pas avoir honte des stratégies qu’on adopte pour la surmonter 🙂 Ainsi, l’une de ces stratégies peut être de se rapprocher de la littérature adressée aux plus jeunes. Selon son propre niveau, on peut choisir entre les lectures pour les tout-petits, celles pour les enfants en âge préscolaire / scolaire ou encore celles pour les ados (mais dans ce dernier cas je conseille de passer directement aux lectures pour adultes).

Quels sont les « points forts » de ces lectures ?

Eh bien, dans le premier cas on se familiarise avec des expressions ordinaires, faciles à comprendre et à utiliser au quotidien. On s’exerce alors  à utiliser les compétences communicatives les plus élémentaires. Cette méthode s’avère utile quand on n’a pas la possibilité de vivre à l’étranger et on n’a donc pas affaire à des natifs. Il en va de même pour les tutoriels. Voici un exemple :

Ou encore:

https://www.unjourunjeu.fr/activites-manuelles/un-bouquet-de-fleurs/

D‘autres tutoriels peuvent être également biens (des recettes en ligne par exemple, etc), dès lors que l’on utilise quantité de verbes qui expriment des actions. Ce qui compte ici est la motivation : ces vidéos apprennent à faire quelque chose, on est donc motivé à en comprendre le message, qui renvoie à un résultat pratique

Dans le deuxième cas (les lectures pour enfants en âge préscolaire / scolaire), on a affaire à des textes didactiques, qui vont vous aider à développer votre lexique. Par exemple, sauriez-vous expliquer le procédé de pollinisation à quelqu’un ? Ce ne sera pas votre sujet de communication habituel, mais je suis sûre que vous sauriez quand même l’expliquer dans votre langue maternelle, et que vous connaissez ces quelques termes scientifiques. Est-il nécessaire d’en parler ? Non, certes. Mais la question porte sur autre chose : apprendre une langue étrangère signifie pouvoir parler de n’importe quel sujet (voire « expliquer un procédé ») dans cette langue-là, à l’instar de votre langue maternelle

À vrai dire, j’ai commencé à lire ces textes avec ma fille, pour commencer à répondre à ses questions de plus en plus exigeantes 🙂 Je n’en aurais peut-être jamais lus. Pourtant, non seulement j’ai enrichi mon vocabulaire avec de nouveaux mots, mais j’ai aussi redécouvert des mots de ma langue maternelle que je n’utilise jamais. J’en ai même découvert d’ autres ! Voilà, je trouve cette méthode tout à fait efficace. Il y a plusieurs titres que je vous conseillerais, entre lesquels :

Pubblicato da Vanessa Bruno

Traduttrice per scelta

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

Crea il tuo sito web su WordPress.com
Crea il tuo sito
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: